bilan

Assemblée Générale Haute Semine -Basse Valserine

 

 

Photo: M.BARREL

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Assemblée Générale annuelle de l’AAPPMA Haute Semine-Basse Valserine (HS-BV pour les intimes) s’est tenue le 9 Février 2018 et à réuni une petite vingtaine de sociétaires (environ 10% ce qui est relativement faible). 

Les nouveautés pour la saison 2018 ont en premier lieu été présentées : l’augmentation du prix des cartes de pêche, qui passe de 74 à 75 EUR pour une personne Majeure, détails ici :http://www.valsemine.fr/vs2/node/15

Malgré cette hausse, les 2 AAPPMA du Groupement (HSBV et Haute Valserine) sont les moins chères du département.

Autre nouveauté de « taille » :) , la maille  pour la truite Fario passe de 25 cm à 30 cm par arrêté préfectoral depuis la Mêlée des eaux (confluence Valserine et Semine, communes de Châtillon rive droite et Montanges rive gauche) jusqu’à la confluence avec le Rhône à Coupy (Commune de Bellegarde s/Valserine).L’AFB (ex-ONEMA) a soutenu cette mesure lors du renouvellement de l’arrêté préfectoral ‘Pêche 2018’ et nous tenons à les en remercier.

 

Le Trésorier a ensuite présenté le bilan financier et comptable de l’exercice 2017 qui enregistre cette année un excédent d’environ 6000 EUR qui correspond principalement au produit des ventes de cartes. Les ventes de cartes ont globalement augmenté par rapport à l’exercice 2016 (environ 30%) mais cette hausse est à modérer par le fait que des pêcheurs ont préféré prendre leur carte « papier » sur la Haute Valserine en 2016 tandis que l’AAPPMA ex la Gaule de la Valserine (dissoute puis fusionnée avec Belleydoux depuis)  était au 100% internet.

 

Le Compte rendu moral 2017 a ensuite été présenté autour de différents axes :

-surveillance des milieux  aquatiques et veille écologique: actions contre le braconnage, suivi de travaux, signalements des dysfonctionnement des STEP et réseaux d’eaux usées des communes de la Vallée, participations aux réunions du comité technique ‘Rivières Sauvage’ (rétablissement de la continuité écologique, lutte contre les espèces invasives, études sédimentaires du barrage sous Roche etc…).La pêche éléctrique de suivi que l’AAPPMA effectue chaque année sur la Semine avec l’IRSTEA a été annulée   cet été pour cause de problème organisationnel de dernière minute.

Les diverses actions de sensibilisation auprès des plus jeunes et du grand public ont également été détaillées : animations dans les écoles en collaboration avec la FRAPNA et la Fédération de Pêche de l’Ain, diverses démonstrations, initiations et ateliers (fête de la Valserine/Terre Valserine, Classe verte Léléx etc..)

Le Secrétaire est revenu sur les actions d’entretien courant de la propriété de l’AAPPMA, l’entretien partiel des chemins, le pancartage des parcours de pêche (tous les panneaux existants ont été modifiés avec le nom de la nouvelle AAPPMA HS-BV).

Le bilan halieutique de la saison 2017  a également été dressé, appuyé par les impressions des adhérents présents:  une saison ou l’eau a globalement cruellement manqué et la pêche a été compliquée, surtout sur la Basse Valserine.La Pyrale du buis s’est invitée dans la vallée et a détruit des hectares de buis en quelques jours au mois d’Aout.Quasiment aucune frayère/rassemblement n’a été observé sur cette partie de rivière.Plusieurs grosses crues ont ensuite été relevées entre Novembre 2017 et Janvier 2018, avec un pic à 240 m3/sec à Lancrans !!

L’assemblée a ensuite procédé à deux votes de principe : En faveur d’une   tentative de réintroduction de l’Ombre Commun sur la Basse Valserine en aval des Pertes (une tentative d’introduction entre 1994 et 1997 avait échoué mais une micro-population résiduelle ou remontée du Rhône existerai à l’extrême aval de la Valserine) Comme l’a fort justement souligné Serge Ronzon qui représentait la CCPB et la Mairie de Bellegarde « Rien ne nous dit que ce qui a échoué il y a 20 ans ne marcherai pas aujourd’hui ».

Les adhérents présents ont ensuite voté contre la possibilité de prolonger l’ouverture en 1ère catégorie jusqu’au deuxième dimanche d’Octobre dans le département (comme dans les 2 Savoies, l’Isère, les Hautes Alpes etc…), au motif que cette mesure, purement halieutique n’était pas vraiment en adéquation avec une logique de protection des populations de salmonidés en baisse constante…

Prochaine AG, celle de la Haute Valserine à Chézery ce vendredi 2 mars…