ouverture

Bilan ouverture/début de saison

 

Une splendide truite de souche Rhodanienne de 62cm remise à l’eau : un geste fort, Un poisson pareil est un trésor génétique..bravo au pêcheur!

 

L’ouverture sur la Valserine et la Semine s’est déroulée dans des conditions classiques pour cette période : de l’eau de fonte, des niveaux « tendus » …Les truites sauvages encore affaiblies par la période hivernale limitent leurs déplacements au strict minimum et il aura fallu aller les chercher au fond, de préférence dans les parties les moins courantes ou la dépense en énergie est la moins importante.

Les techniques ou il faut pêcher « creux » (au fond) ont eu la part belle : Vairon manié ou « dandine », toc, leurres (poissons nageurs type Rapala) qui travaillent sur le fond, nymphe lourde pour les moucheurs irréductibles…

Aucun cas de truites d’élévage mycosées comme en 2016 n’a été signalé. Malgré tout, quelques belles truites sauvages ont été prises sur la basse Valserine par les pêcheurs les plus aguerris, mais aussi quelques Arc-en-ciel et un saumon de fontaine très certainement rescapés des empoissonnements réalisés par l’AAPPMA de St Germain de Joux sur la Semine.